Biographie de La Présidente

Cadette d’une famille de 08 enfants, mère d’une fille, Mme Aimée G. Zébéyoux suit un parcours scolaire et universitaire classique dont les fondamentaux sont le droit et la comptabilité. Elle obtient, ainsi un BAC B au Lycée Technique d’Abidjan et une Maîtrise en Droit, Carrière Judiciaire, à l’Université d’Abidjan.

Après son admission à l’Ecole Nationale d’Administration (ENA), Section Magistrature, elle en ressort magistrat, affecté en qualité de substitut du procureur de la république, près le tribunal de 1ère instance du Plateau. Elle a franchi plusieurs échelons de la carrière judiciaire pour laquelle, elle a occupé successivement les fonctions suivantes, Juge des enfants, juge chargée des affaires civiles et commerciales, Juge-commissaire, chargé des liquidations, redressements judiciaires et liquidations de sociétés, Conseiller à la Cour d’Appel, Présidente de la Chambre Civile, Commerciale et Administrative, Présidente de la Chambre Correctionnelle et Présidente de la Chambre d'Accusation. Mme Aimée Zébéyoux a été admise au grade de magistrat Hors-Hiérarchie et occupe à ce jour les fonctions d’Avocat Général près la Cour Suprême de Côte d’Ivoire.

Parallèlement à son activité principale, elle est juge à la cour d’Arbitrage de Côte d’Ivoire (CACI), juge arbitre à la Cour de Justice de l’OHADA et fût experte-juridique à la Commission Dialogue Vérité et Réconciliation (CDVR) et chargée de cours à l’Ecole Nationale de Police.

Militant contre les inégalités juridiques et les discriminations liées aux droits, Mme Aimée Zébéyoux revendique son rôle de défenseur des droits de la veuve et de l’orphelin. Mme Aimée Zébéyoux rejoint l’Association de l’Association des Femmes Juristes de Côte d’Ivoire (AFJCI) en 2001 et organise et participe à plusieurs activités en faveur des droits humains, notamment ceux de la femme et de l’enfant, passant ainsi de simple militante à responsable de commission, trésorière générale, 2ème vice-présidente et finalement 1ère vice-présidente .

Sous ces traits de magistrat chevronné, elle devient, l'image d'une génération de femmes leaders qui veut oeuvrer pour le développement du droit et l’accès à la justice pour les plus vulnérables en Côte d’Ivoire. Cette dynamique a été hautement symbolique en termes de valeurs d’altruisme, de partage et de fraternité au point Aimée Zébéyoux a été portée à la tête de l’AFJCI, le 31 juillet 2013. Ainsi depuis cette date, elle préside à la destinée de l’AFJCI avec un second mandat de 3 ans, reconduit le 1er aout 2015. A ce titre, sa participation à de nombreuses conférences et rencontres nationales et internationales n'a fait que conforter ses idéaux en faveur de la promotion du droit et de l’égalité des sexes.

Par ailleurs, elle a été désignée en tant que présidente du comité d’organisation de la Journée internationale des femmes, le 8 mars 2015 et représente les organisations féminines Ivoiriennes au sein de la commission nationale du Mécanisme Africain d’Evaluation par les Pairs (MAEP) elle officie en tant que commissaire chargé du genre.

En 2016, grâce à son intervention à la 49ème session de la condition féminine des Nations-Unies à New-York et devant divers instances nationales et internationales en tant que présidente de l’AFJCI, l’organisation est en passe d’être un interlocuteur privilégié sur la scène nationale et internationale.